Travel

CANADA : les conseils d’Aurore pour une expatriation réussie.

Petite envie d’expatriation à Montréal ?

Oh comme je te comprends ! L’appel du sirop d’érable, les caribous, les bûcherons sexy, les balades en chiens de traîneaux,…

J’ai personnellement tenté l’expérience il y a deux ans, avec en poche ce Visa que je convoitais depuis plusieurs années. Ce sésame porte un nom : le PVT (Permis Vacances Travail).

Si tu as moins de 35 ans, ce visa merveilleux te donne le droit de travailler et / ou de voyager sur le territoire canadien pendant un an, où tu veux et quand tu veux. Oui, t’as même le droit de glander pendant tout ce temps si tu le souhaites. Par contre, interdiction de travailler dans un domaine en rapport avec le sexe, c’est la dame de la douane qui me l’a dit. Et puis c’est écrit sur le papier qu’on agrafe sur ton passeport, au cas où tu aurais pas bien compris.

IMG_1135

Alors comment ça se passe pour les démarches ?

Tout se passe sur le site de l’ambassade du Canada, tu auras un dossier à remplir et des documents à inclure (CV, lettre de motivation,…). Je te préviens, tu vas vivre une grande période de stress, et l’attente va te sembler interminable.

En attendant d’être plongée dans le bain, tu peux toujours regarder des clips de Céline Dion pour te donner du courage. Petit conseil, ne navigue pas sur tous les sites possibles et imaginables qui parlent du PVT, les commentaires sont souvent inutiles et stupides. Le site que je recommande pour enclencher ta demande c’est PVTistes.net.

Tabernacle, j’ai mon PVT ! Je fais quoi maintenant ?

Une fois ton PVT en poche, il te faudra prendre une assurance. Encore une fois, je te conseille d’aller faire un tour du côté de PVTistes.net. Surtout ne fais pas l’impasse dessus, déjà parce que c’est obligatoire, et parce que tu seras bien contente de te faire rembourser comme moi les 1500 dollars avancés au service des urgences de l’hôpital pour un horrible mal de ventre !

Ensuite, il faudra bien sûr trouver un logement. C’est quand même mieux. Surtout s’il fait -30°C dehors à ton arrivée… Si tu ne connais personne sur place, la colocation est la meilleure solution. Tu peux chercher des petites annonces sur Easyroomate, Craiglist ou encore Kijiji, le fourre-tout qui ressemble à notre « Leboncoin ».
Attention aux fausses annonces ! Si l’appart est trop beau, trop bien placé, trop pas cher et que le proprio te demande un virement de 500 dollars parce qu’il est en vacances à Tahiti, c’est quand même un peu louche. Attention aussi aux garçons qui ne cherchent que des filles… Je ne te fais pas de dessin !

Une fois ces éléments réunis tu n’as plus qu’à prendre ton billet d’avion sur Air Transat par exemple, à pleurer à l’aéroport en disant au revoir à ta famille et tes amis, à regarder des films nases pendant 7h dans l’avion, et à traîner tes valises beaucoup trop lourdes jusqu’à ton nouveau chez toi !

IMG_1369Bienvenue à Montréal !

Tu arrives quand il fait beau ? Il te faut un vélo ! Oui, c’est le meilleur moyen de te déplacer en ville, et en plus de découvrir la ville. Très rapidement, tu pourras montrer à tout le monde que tu connais Montréal comme ta poche. « Rendez-vous dans 30min coin Mont-Royal / Saint-Laurent ? Pas de problème ! ». Tu peux louer ta bécane avec Bixi, sinon Kijiji sera ton ami !

Tu arrives en plein hiver, tu as froid et tu ne sais pas quoi faire de tes dix doigts gelés ? Tu n’as plus qu’à aller faire un tour à la Poubelle du ski, à louer des patins ou des raquettes et à aller t’éclater au parc du Mont-Royal. Tu deviendras peut-être la future Surya Bonaly. Et si tu as autant de talent que moi, tu préféreras regarder les autres faire des pirouettes sur la glace…

IMG_0276

Tu as bien profité de la vie montréalaise et t’as plus un rond ?

Il faudrait penser à trouver « LA job de tes rêves », comme disent les québécois ! Tu peux chercher des offres d’emploi sur internet, mais le mieux sera de te déplacer directement dans les boutiques ou les entreprises avec ton CV. Attention, le CV québécois n’est pas le même qu’en France.

Si tu as besoin d’aide pour le refaire ou avoir plein de bons conseils, tu peux te rendre à l’Ofii (Office français de l’intégration et de l’immigration), ou dans le centre CJE (Carrefour Jeunesse-Emploi) le plus proche de chez toi.

Pour pouvoir travailler en toute légalité, n’oublie pas d’ouvrir un compte en banque sur place, de créer un numéro NAS (numéro d’assurance sociale), de prendre un bon forfait de cellulaire avant de faire tes recherches ! Tu gagneras du temps, et une bonne nouvelle est si vite arrivée…
« Allô maman ? Ça y est j’ai eu le job ! »

Maintenant que ton compte en banque est rempli de centaines de dollars, tu peux aller t’offrir une belle robe dans ma boutique préférée : 1861

Profite bien de ton expérience montréalaise, parce que vivre là bas : « C’est vraiment pas mal le fun ! »

IMG_0787

IMG_0197IMG_0718


Plus d’informations sur la destination : keepexploring.canada.travel


No Comments

    Leave a Reply