We are Women

CHILLA, la nouvelle fraîcheur du rap français.

 

Quand on s’appelle Chilla, impossible de ne pas accueillir la vie avec optimisme et légèreté. Impossible d’abdiquer à ces codes que la société impose avec subtilité.
Dans son discours, la rappeuse produite par Tefa, revendique son envie de justice et d’égalité. La sincérité de ses mots se ressent et on se laisse aisément emporter au fil de ses textes souvent ponctués par ce désir d’émancipation pour elle, mais aussi pour les autres. Chilla ne juge que par le partage de sa passion, ce qui renforce encore un peu plus la sincérité de ses paroles dont les rythmes nous évoquent les douces mélodies de Wallen mêlées à la rage de Diam’s.

Facebook   Twitter   Instagram

Direction les backstages du mythique Elysée Montmartre au beau milieu de la 8ème édition du Mama Festival. Le temps d’une interview, Mareva Rana, 23 ans, laisse place à une artiste aux yeux qui brillent et à l’énergie communicative.

Rencontre

Quels sont les messages que tu souhaites faire passer à travers tes textes ?

Mes textes ont un fond contestataire assumé. J’essaye de dénoncer les injustices en général qu’il s’agisse d’égalité, de pauvreté ou de racisme. Je parle de ce qui me touche de près ou de loin et me bats contre l’intolérance.
J’essaie malgré tout de toujours garder un message optimiste. Peu importe ce qui nous arrive dans la vie, on peut toujours trouver une issue pour aboutir à la lumière. Prendre les aspects négatifs pour les transformer en positif puis rebondir. C’est l’état d’esprit qui caractérise la plupart de mes textes. Il y a aussi les égotrips avec des mots un peu plus vulgaires, corrosifs et incisifs.

Qu’aimerais-tu transmettre à ceux qui t’écoutent ?

C’est une chose à laquelle je ne pensais pas au départ puisque j’écrivais pour moi. Mais quand tu commences à voir que les gens sont attentifs à ce que tu dis ça devient compliqué. J’écris mes textes au feeling, en fonction du moment. Il m’arrive par exemple de parler avec Tefa d’un sujet qui me tient à coeur pour qu’il me pousse à tout mettre par écrit.

Je ne vois pas d’autres moyens de transmettre ce que je ressens si ce n’est qu’en m’exprimant simplement. Et la vraie magie opère quand tes textes commencent à toucher d’autres personnes qui se retrouvent en toi.

 

 

Les artistes qui t’inspirent

Y en a pleins !
Pour les classiques je dirais Lauryn Hill, Diam’s, Notorious Big, Sinik,  Youssoupha, Selah Sue, Amy Winehouse, mais aussi pas mal de dancehall et de reggae.

En ce moment j’écoute beaucoup la scène de rap belge, j’aime cette nouvelle énergie. J’écoute aussi beaucoup les filles qui surfent sur la vibe neo RnB comme IAMDDB, Jorja Smith ou Princess Nokia.

Ton astuce pour tout gérer au quotidien

En ce moment je suis  en studio et promo pour mon nouvel EP Karma qui sortira le 3 novembre prochain. Mes journées sont intenses et ne riment pas forcément avec hygiène de vie irréprochable.
C’est un nouveau rythme que j’expérimente. J’adore tout ce qu’il se passe depuis quelques mois même si là tout de suite j’aimerais être dans mon lit, mais ce serait une perte de temps !

Ce soir je jouerai sur la scène de la Boule Noire à Paris dans le cadre du Mama Festival et c’est justement pour ce genre de bonheur qui te fait tout oublier que je fais de la musique.

Tes 3 coups de coeur musicaux du moment

 

 

No Comments

    Leave a Reply