Art de vivre

| SPORT | A la découverte des bienfaits du CrossFit

Cela faisait déjà bien longtemps que le mot CrossFit attisait secrètement ma curiosité sans que je n’ai jamais réellement osé ou souhaité entrer dans le vif du sujet. Ces 8 lettres m’inspiraient une activité barbare pour laquelle je pouvais déjà percevoir un souffle saccadé et des courbatures naissantes accompagnées d »une sueur se comptant en hectolitres.

Lors de mon dernier séjour à Rodez, ma chère et tendre ville natale, j’ai finalement osé pousser les portes de CrossFit Rutène pour quelques séances musclées, entourée d’humains que je pourrais aisément qualifier de machines. Ce genre de femmes et d’hommes qui flottent dans l’espace tout de muscles vêtus, pouvant réaliser minimum 2 milliards de burpees* en moins de 5 secondes sans une goutte de transpi à l’horizon.

*mouvement tout droit débarqué de l’espace mêlant à la fois des squats, des pompes, du gainage et des sauts, le tout à réaliser sous forme de répétitions en un temps limite. On adore ! 

C’est quoi le CrossFit ?

Si l’on devait tenter de trouver une traduction française pour le terme CrossFit, cela pourrait être quelque chose comme « entrainement croisé ». Des séances d’entrainement intensif se déroulant sur une période de 45 minutes durant laquelle vous travaillerez l’endurance, l’haltérophilie, la force athlétique et la gymnastique.

Une séance de CrossFit démarre généralement par la découverte du WOD (Work Out of the Day / Entrainement du jour), détaillé sur un tableau affichant fièrement des noms d’exercices que seules les personnes couramment bilingue en russe, thaïlandais et croate peuvent comprendre au premier coup d’oeil.

Bear Walk, Air Squat, BWT, Kettle Bell, Dip, Dead Lift et la liste est encore longue… Pas de panique, en quelques séances, vous serez vous aussi bilingue en langage CrossFit !

Une fois le détail de l’entrainement expliqué par votre coach, l’échauffement peut commencer ! Bonne surprise, au CrossFit Rutène, les échauffements se déroulent majoritairement sous forme de jeux. Des jeux qui vous rappelleront sans aucun doute vos activités de colos ou de cour de récré, avec quelques poids et haltères en plus. On s’essouffle et on se tonifie sans même s’en rendre compte.

C’est après l’échauffement que les choses se compliquent pour les simples mortels dont je fais partie. Les habitués de la salle s’activent et rapportent avec eux tout type de matos : élastiques, poids multicolores, boîtes, cordes ou encore rameurs à bout de bras.

Une fois le matériel installé, les binômes se forment pour atteindre ensemble les objectifs fixés par le coach.

Exemple d’entrainement :

  • 200 pompes réparties par binôme
  • 150 squats répartis par binôme
  • 200 soulevés de terre répartis par binôme
  • 150 burpees répartis par binôme

Les programmes d’entrainement changent chaque jour. Vous pourrez vous retrouver le lundi soir à pousser des pneus, le mercredi matin à enchainer des séries effrénées de corde à sauter et le vendredi après-midi à vous prendre pour un athlète des JO, solidement fixée à vos cerceaux de gymnastique. Le fait de ne jamais connaître l’entrainement du jour nourrit la motivation et attise la curiosité. On enchaine les séances sans même les compter.

45 minutes plus tard, l’entraînement est terminé et on a rien senti passé. Déjà ? Oh non, on en voulait encoooore !
Remplacez les cailloux par de grosses gouttes de sueur et votre retour aux vestiaires s’apparentera à l’histoire du Petit Poucet version CrossFit.

Après une multitude de check échangés entre les participants en guise de félicitations, on repart de notre séance complètement lessivé, l’esprit vidé avec une seule question en tête : quel sera le WOD de demain ?

Bilan

Bien que les accro au CrossFit maintiennent que les entrainements sont accessibles à tous, ne vous aventurez pas dans un WOD si vous n’avez pas pratiqué de sport depuis longtemps. Une certaine tonicité du corps est de rigueur si vous voulez éviter les blessures.

J’ai aimé

  • le fait de découvrir un nouvel entrainement chaque jour
  • les résultats qui se font sentir dès la première séance. La posture est rapidement plus tonique, on se sent vite plus endurant et solide
  • l’esprit d’entraide qui règne entre les participants. Les habitués qui terminent leur WOD plus tôt que les autres viennent systématiquement encourager les plus novices en les couvrant de belles paroles motivantes jusqu’à l’atteinte de leur objectif
  • les gages ou punitions de 15 burpees ou 20 pompes pour celles et ceux qui arrivent en retard en l’entrainement
  • de par a variété d’exercices, le CrossFit peut tout à fait être votre seule et unique activité sportive

Je n’ai pas aimé

  • durant une séance de CrossFit il est très courant d’essuyer quelques blessures plus ou moins légères. On soulève des poids, des barres, on s’accroche à des cerceaux de bois, on fait des pompes,… tous ces exercices abiment l’intérieur des mains et au fil du temps laissent de jolies crevasses pour lesquelles il n’existe pas vraiment d’antidote.  Voyez ça comme un signe d’appartenance au clan des CrossFit lovers 😉

 

Pour en savoir plus 
crossfit-rutenes.com

 

Eviter les courbatures du CrossFit grâce à la cryothérapie

La majorité des CrossFit lovers sont également très assidus aux séances de cryothérapie, ce traitement par le froid qui permet d’apaiser les douleurs et courbatures des sportifs tout en améliorant leur sommeil. J’ai pour ma part testé quelques séances qui ne m’ont franchement pas convaincue.
Je ne remettrai pas en cause la sensation de plaisir et de légèreté qui s’empare de nous dès la sortie de ce frigo XXL, mais plutôt cette sensation de froid extrême que j’ai eu beaucoup beaucoup beaucoup trop de mal à supporter.

Lorsque vous entrerez en petite culotte dans ce frigo givré où la température ambiante avoisine les -120 degrés, je peux vous assurer qu’aucune vision de plages ensoleillées ne pourra vous apaiser. Pourquoi en petite culotte me direz-vous ? Et bien pour que les effets du froid soient plus directs. No panic, vos extrémités resteront au chaud grâce à un joli bonnet, une paire de gants, des chaussettes de ski, une paire de Crocs et un masque jetable. Au dessus c’est le soleil ! Enfin non.

Avant d’entrer dans la cabine, on prend votre tension et mesure la température de votre corps. Une fois installée à l’intérieur, une infirmière pourra interagir avec vous à travers une vitre et grâce à un micro afin de s’assurer que vous tenez bon. Les 3 minutes sont enfin écoulées, vous pouvez sortir avec fierté de ce bain d’air glacé ! Pour ma part, la température de mon corps est descendu jusqu’à 6 degrés en seulement 3 minutes de « congélation ». Ça fait quand même un peu flipper.

Recommandations

  • il est primordial de bien s’hydrater. Buvez au minimum 1,5L d’eau dans les heures précédents votre séance de cryo
  • évitez d’enchainer votre cryo tout de suite après le CrossFit. La température de votre corps aura besoin de redescendre avant de partir explorer le grand froid !
  • la séance de cryo se déroule généralement en musique et on vous demandera votre choix du jour. Pour ma toute première séance j’ai opté pour Remind me to forget, mon coup de coeur du moment qui me file maintenant la chair de poule dès que les premières notes retentissent. Attention donc à votre choix musical qui peut rapidement vous rappeler dans quelle galère vous étiez à -120 avec votre culotte et vos crocs.

Alors, envie de tester ?
cryopole.fr

You Might Also Like...

No Comments

    Leave a Reply