We are Women

Camille Plouin et son tour du monde des bébés !

Le 1er octobre 2015 à 18h30, la chaîne Voyage présentera la seconde édition de “4 bébés par seconde”, un documentaire qui vous fera voyager depuis l’Australie vers le Vietnam en passant par l’île de la Réunion. Au fil des épisodes vous découvrirez les différences et réalités culturelles, traditionnelles, humaines, économiques et médicales qui entourent la venue au monde de chaque nourrisson en fonction de la région dans laquelle il naît.

Camille Plouin, réalisatrice de “4 bébés par seconde”, nous parle de son projet.

Bonjour Camille, pouvez-vous vous présenter en quelques mots aux lectrices d’All around the Girl ?

Je suis rédactrice en chef et réalisatrice pour la télévision depuis une quinzaine d’année. Le documentaire est le genre et format télé dans lequel je m’épanouis le plus.

Si vous deviez expliquer le concept de « 4 bébés par seconde » en une seule phrase.

« 4 bébés par seconde » a pour vocation de mettre en lumière et de raconter les différences culturelles autour de la naissance aux 4 coins du monde !

D’où vous est venue cette envie de mettre en lumière les maternités des quatre coins du monde ?

Ce qui nous intéressait justement ce sont ces contrastes culturels et ils ne sont pas qu’économiques ou religieux. Bien sûr, une maman accouchera dans des conditions plus spartiates dans un dispensaire rural au Vietnam que dans une clinique privée à Melbourne. Mais en Allemagne ou en Scandinavie, on observe un vrai retour à des méthodes naturelles et non médicalisées autour de l’accouchement, alors qu’il s’agit de puissances économiques. C’est fascinant de voir que les rites et coutumes, que les croyances autour de la naissance sont extrêmement variables d’un pays à l’autre.

Comment êtes-vous entré en contact avec les familles que vous avez suivies ?

Nous avons fait ce que l’on appelle un casting sauvage, nos JRI (journaliste reporter d’images) qui filmaient les mamans, les abordaient à leur arrivée à la maternité ou lors de visites pré-natales.

Laisser une équipe de tournage filmer son accouchement peut sembler incongru tant il s’agit d’un moment intime, mais paradoxalement pour les mamans cela permet de conserver un souvenir très palpable d’un moment pour le moins extraordinaire !

Les mamans ont-elles facilement accepté d’êtres filmées ?

Pour des raisons évidentes, nos 4 JRI étaient toutes des femmes douces, chaleureuses, discrètes et très respectueuses de l’intimité des futures mamans.  Cela nous a permis d’établir un vrai rapport de confiance avec les mères.

Quel est le souvenir le plus fort que vous gardez de ce voyage ?

Forcément il y a un contraste très marqué entre nos maternités françaises et les maternités au Vietnam. Là-bas, la prise en charge de la douleur et l’accompagnement psychologique des mères sont quasi inexistants.

Pour les français que nous sommes, habitués à cadre médical confortable et rassurant, c’était forcément un peu déroutant ! Et encore une fois, il y a des disparités culturelles étonnantes : beaucoup des mamans vietnamiennes nous ont confié que leur vocation était de mettre au monde « un citoyen » ! N’oublions pas que le Vietnam est toujours un régime communiste assez intrusif…

Il est souvent difficile de retransmettre en images les différents instants de vie. Pensez-vous que “4 bébés par seconde” soit fidèle à ce que vous avez vécu ?

Oui car comme je le disais plus haut, nous avons tourné avec des équipes très réduites, qui se faisaient littéralement oublier lors des tournages. Et puis la narration de « 4 bébés par seconde » est très contemplative, presque sans voix-off. C’est le personnel médical-médecins, sage-femmes, infirmières qui nous raconte ces naissances et c’en est d’autant plus authentique et émouvant.

Si vous deviez accoucher dans l’une des 4 maternités que nous allons découvrir sur Voyage le 1er octobre, laquelle choisiriez-vous et pourquoi ?

Sans doute en Allemagne, car je pourrais choisir la position qui me convient le mieux pour mettre au monde mon bébé, de manière médicalisée ou non. Le luxe, c’est d’avoir le choix, non ?!

Pourquoi il faut regarder “4 bébés par seconde” le 1er octobre ?

Parce que ce programme raconte quelque chose d’immuable, un événement emprunt de magie : comment des limbes à la lumière, un enfant vient au monde!

Où peut-on vous retrouver ? D’autres projets en cours ?

Je réalise actuellement un documentaire de divertissement pour la société qui produit « 4 bébés par seconde » et je croise les doigts pour repartir vite sur une troisième saison « des bébés » afin de découvrir de nouvelles mamans, dans de nouvelles maternités, sur de nouveaux continents !

Vos coups de cœur musicaux du moment ?

 

Votre définition du bonheur

« Si vous pouvez vous établir dans cet instant, vous découvrirez l’éternité ». Cette phrase de René Char résume l’essentiel : s’imprégner de l’instant présent, si possible entourée des miens, au contact de la nature… et alors avec un petit cocktail en option, j’atteins le nirvana !

Et si le cœur vous en dit, vous pouvez retrouver mes réflexions métaphysiques et loufoques sur mon blog consacré à la science des rêves !  www.dreamsandsparkles.fr


You Might Also Like...

No Comments

    Leave a Reply