Art de vivre

NON aujourd’hui je ne vous ferai pas rêver !

Aujourd’hui, je ne vous emmènerai pas vous prélasser sur les somptueuses plages de Maurice ni manger des brochettes de poulet grillé dans les rues de Koh Samui et encore moins boire un jus d’orange pressé au souk de Marrakech !

Aujourd’hui il n’y aura pas d’hôtels 5*, pas de cocktails au bord de la piscine et encore moins de massage aux pierres chaudes.

Non, aujourd’hui je ne vous ferai pas rêver….


Pendant que la plupart de mes proches pensent que je mène une vie sans encombre et que les nouvelles personnes que je rencontre m’idolâtrent secrètement, moi, je suis dans mon salon, j’écoute les vieux tubes de The Cure et je cherche un peu d’inspi sous le sabot de ma licorne.

Bien loin des palmiers et des pieds dans le sable, il y a des moments où cette foutue inspiration ne vient pas. Les idées sont là et se bousculent telles une horde de femmes en furie en début de soldes. Elles frappent à la porte avec insistance. “OHÉ y a quelqu’un ?”  Deux ou trois neurones se trémoussent mais la majorité ne daigne même pas me regarder en face.


Des débuts d’articles prêts à être finalisés il y en a à la pelle dans le back office d’All around the Girl. Eux aussi sont impatients de voir le jour, de faire les beaux et de se pavaner sur vos écrans d’ordinateurs, mais chaque chose en son temps.

Pour le moment, l’esprit de Sabria Djafar est beaucoup trop occupé pour laisser place aux idées farfelues de “Sabria d’All around the Girl”. Oui, je le constate comme vous, avoir un blog peut parfois vous faire parler à la troisième personne voire à la quatrième pour les cas les plus litigieux. Passé un certain temps on ne sait plus vraiment combien on est là dedans !

La vie de blogueuse fait rêver

Certes, mais elle fait rêver parce que nous les blogueuses, on ne vous montre évidemment que le bon côté des choses. Vous le saviez déjà tout ça hein ?

Imaginez que j’écrive un article pour vous raconter comment je dégraisse mon four ou débouche mon évier. Imaginez que je poste sur Instagram une photo de ma dernière dispute avec ma mère où une photo du jour où mon ex m’a larguée. Là tout de suite c’est quand même pas le même level. Quoique… je tiens peut-être un concept, vous en pensez quoi ? On pourrait bien se marrer !

Trêve de plaisanterie. Dans la vie d’une blogueuse comme dans la vie d’une couturière, d’agent des impôts, barmaid ou gogo danseuse, il y a des jours avec et des jours sans. Chacune d’entre nous rencontre des passages à vide mais lorsqu’un petit bout de notre vie est exposé publiquement, il est plus difficile de continuer à faire bonne figure en cas de coup dur.

La blogosphère est intransigeante

Elle voudrait que nous soyons tout sourire en toutes circonstances. Lisse, régulière, douce et sirupeuse telle une pâte à sucre déposée nonchalamment sur un beau gâteau d’anniversaire.

Et ben non les gars c’est pas la vraie vie ça !

La vraie vie c’est de grosses vagues qui te prennent par surprise et te mettent KO alors que toi, ton seau, ta pelle, ton masque et ton tuba vous demandiez rien à personne.

Heureusement, après ton KO monumental, tu reviens en warrior avec ta planche de surf sous le bras et ta longue chevelure dorée pour montrer à cette p***** de vague qui est la BOSS !

surfing-girl


You Might Also Like...

3 Comments

  • Reply
    Amélie
    21 janvier 2015 at 15 h 28 min

    La lumière se trouve au bout du tunnel ! 😉 Bon courage ! bises

    • Reply
      Sabria
      21 janvier 2015 at 15 h 29 min

      😉

  • Reply
    Lucie
    22 janvier 2015 at 12 h 29 min

    Oh ben alors ! Courage. Smouack !

Leave a Reply